Rythmic Mouvement Training - RMT

Le RMT étudie le rôle des mouvements spontanés du bébé à différents stades de son développement :

  • avant la naissance

  • pendant les six premiers mois de sa vie

  • au moment où il passe au quatre pattes

  • quand il apprend à marcher

Ces mouvements sont essentiels à la mise en place, à la croissance et à myélinisation des réseaux neuronaux du cerveau. Ils sont aussi importants pour le développement du maintien de la tête, du tonus musculaire, de la posture, et pour notre capacité à évoluer dans la vie avec aisance, et à faire des choix.

Le RMT consiste à intégrer les réflexes primitifs non-développés ou toujours actifs qui sont impliqués dans les difficultés d'apprentissage tels que les troubles déficitaires de l'attention avec ou sans hyperactivité, la dyslexie, la distraction, les problèmes d'écriture, les difficultés de compréhension et de concentration, les difficultés de coordination et le syndrome d'Asperger.

 

Le RMT est également très efficace dans le traitement des crises de panique, d'anxiété, les déséquilibres émotionnels, les troubles comportementaux, la schizophrénie, la maladie de Parkinson, les psychoses, les troubles de stress post-traumatique, et les perturbations en général.

 

Pourquoi intégrer les reflexes primitifs est fondamental ?

 

Les réflexes primitifs infantiles sont des mouvements automatiques et répétitifs, essentiels au développement du contrôle de la tête, du tonus musculaire, de l’intégration sensorielle et de l’épanouissement. Ils forment la base de nos réflexes posturaux tout au long de notre vie.

 

Ces réflexes primitifs apparaissent in utero ou dans la prime enfance et s’intègrent au fur et à mesure que les mouvements remplissent leur rôle, qu’ils sont répétés et deviennent mieux contrôlés. Chez un bébé qui a l’opportunité d’évoluer naturellement et librement dans son environnement, les réflexes primitifs s’intègrent et ne sont plus actifs. Si les réflexes primitifs restent actifs alors de nombreuses difficultés peuvent survenir.

Une intégration incomplète des réflexes primitifs peut-être une des causes de TDA/TDAH, de troubles autistiques, de difficultés d’apprentissage, de retard du développement, d’extrême timidité, de manque de confiance, d’addiction, d’inefficacité, d’efforts fastidieux, ou la sensation permanente d’être submergé. Les mouvements rythmiques aident enfants et adultes à compléter les schèmes des réflexes primitifs et à dépasser les difficultés.

 

Qu’est-ce qui peut entraver l’intégration des reflexes ?

 

L'absence d'intégration des réflexes primitifs peut-être causée par :

  • un stress de la mère et/ou du bébé pendant la grossesse, un accouchement par le siège, une naissance par césarienne, un accouchement déclenché,

  • un manque de mouvements pendant la toute petite enfance : l'utilisation excessive de youpala ou de trotteurs, passer de longues heures dans des cosy ou des sièges auto, devant la télé, limitant de ce fait les mouvements déterminants pour le développement du cerveau,

  • maladie, traumatisme, blessure, stress chronique,

  • pollutions environnementales, effets secondaires de vaccinations,

  • déséquilibres alimentaires ou allergies

Il peut arriver que des réflexes qui ont été correctement intégrés dans la prime enfance se réactivent plus tard suite à un traumatisme, une blessure, une intoxication ou un stress.

 

 

Pourquoi les réflexes primitifs sont si importants ?

 

Déjà très tôt in utero les mouvements dus aux réflexes archaïques aident au développement du cerveau. Les mouvements développent la myélinisation des neurones et les réseaux qui connectent les différentes aires cérébrales qui interviendront plus tard dans l'apprentissage, le comportement, la communication, les relations et le bien-être émotionnel.

 

L'intégration des réflexes primitifs est importante car :

  • Ils sont à la base de notre système nerveux et de nos capacités motrices

  • Ils ont leur origine dans le tronc cérébral. Cette partie du cerveau est responsable de la survie. Si sous stress les mouvements sont toujours contrôlés par cette partie de notre cerveau alors nous ne pouvons accéder facilement à notre cortex frontal, partie du cerveau qui nous permet de traiter et d'analyser l'information. Au lieu de cela, nous restons bloqués dans des schémas de survie et de stress.

  • En grandissant, nos réflexes non-intégrés déclenchent une réaction de fuite ou de lutte même s'il n'y a aucune raison logique à cela. Dans ce cas, ce comportement face au stress devient une réaction automatique.

  • Lorsque nos mouvements sont dictés par des réflexes primitifs actifs, nous rencontrons des problèmes de coordination. Il peut s'ensuivre des difficultés dans le cadre de l'apprentissage de la lecture et de l'écriture, des retards sur le plan langagier et de l'expression orale, de l'agitation, des difficultés d'organisation, de concentration, etc. D'autres difficultés peuvent apparaître telles que énurésie, difficultés respiratoires, problèmes de peau, addiction au sucre.

Un faible tonus musculaire, des douleurs chroniques, une faible endurance et de la fatigue sont d'autres problèmes qui peuvent également survenir.

Pour plus d'info: https://www.rhythmicmovement.org/

© 2018 par Corps à Corps - Psychomotricité - Vallée d'Ossau - Pyrénées-Altantiques

  • Corps à Corps - Psychomotricité
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now
IMG_4730